Le Processus d'Égalisation ou "Matching Funds"

Created on 2016-10-18 22:43

Published on 2016-10-18 23:32

Les processus d'analyse d'investissement, de la diligence et de sélection tendent à être longs et coûteux.

Ce sont les raisons pour lesquelles beaucoup d'investisseurs essayent d'éviter ces processus en suivant des investisseurs connus pour être avisés et avoir du succès, appelés leadersinvestisseurs de tête ou investisseurs de  référence.

Ces investisseurs connus pour suivre sont surnommés:
suiveurségaliseurs, moutons, écervelés etc..., mais ne doivent pas être sous-estimés à cause de ces surnoms. Très souvent, ils sont de grands et puissants investisseurs institutionnels.

Les avantages de traiter avec des suiveurs sont que leur processus de décision est beaucoup plus rapide et généralement ils doublent le capital déjà levé. 

C'est pourquoi un courtier en financements expérimenté contactera immédiatement des égaliseurs aussitôt qu'un investisseur de référence a investi, afin d'accélérer le processus de levée de fonds.

Le seuil de levée de fonds nécessaire à lancer le processus d'égalisation est généralement lorsqu'au moins entre un dizième et un huitième de l'émission de titres a été vendue et qu'au moins un investisseur de référence a investi, pour autant que l'émetteur de titres soit à jour dans son reporting, spécialement ses états financiers audités.

Dans ces conditions, il est facile pour le courtier en financements de contacter des suiveurs et d'avoir le montant levé égalisé par ceux-ci. Trois ou quatre égalisations plus tard la totalité de l'émission est vendue comme ça !

Le processus d'égalisation tend à déclencher ce que Wall Street appelle un effet domino. Cet effet domino est particulièrement fréquent et marqué dans le monde des actions cotées sur les marchés publics par suite de l'impact d'achats successifs sur le cours de l'action, mais il se produit également dans les transactions de private equity.