La Compliance, un Prétexte d'Espion

Created on 2017-05-14 09:41

Published on 2017-05-14 17:55

Sous le prétexte de la lutte contre l'argent sale, les banques mandatées mais aussi menacées par les autorités financières des gouvernements, soutenues par des lois dûment adoptées et en vigueur, posent d'innombrables questions à toute personne physique ou morale titulaire d'un compte bancaire.

Autant dire à tous ceux qui comptent financièrement.

La "Compliance" qui ne devrait être qu'un léger contrôle de conformité à la loi devient une discipline à part entière, totalement indifférente à l'ordre jurique.

Au nom de la lutte contre l'argent sale et de la compliance, adieu la sphère privée ! Quant aux garanties constitutionnelles, elles ne sont qu'une vague notion, un lointain souvenir. L'usage de la contrainte est un outil utilisé quotidien par les compliance officers.

Grâce aux données accumulées sous ces deux prétextes les banques en savent souvent plus sur les sociétés clientes que leurs actionnaires ou propriétaires !

Alors que pendant plus d'un siècle la major partie des états, des grandes sociétés, des banques et des fonds de placements ont utilisé les services de sociétés de renseignements commerciaux et de détectives privés pour obtenir des informations illicites, on voudrait nous faire croire aujourd'hui que ces informations restent archivées dans un dossier et que personne ne s'en sert...

Peu crédible, lorsque l'on pense aux nombres de scandales d'employés vendant ces mêmes données à prix d'or à... des services fiscaux !

Quand va-t-on enfin mettre fin à cette supercherie et rétablir les droits de la sphère privée ?